Je n’avais le temps de « presque rien ». Courant, courant, m’épuisant, grillant des neurones surchargés d’information et de « à faire ». Face à mon agenda j’étais parfois larguée, parfois sciemment paresseuse, tantôt contemplatrice, tantôt une adroite surfeuse. Ma relation au « temps » n’avait jamais été raccord avec « il faut » et « on doit » et cela finissait par me miner.

Bref, je courais après le temps. Jusqu’au (1er) confinement. Agenda encadré, timing prédéterminé : nul besoin d’anticiper, de prévoir, d’optimiser ou de remplir ses plages de temps. Plus besoin de réfléchir : ne sortir que pour l’essentiel.

Les administrations acceptant désormais l’inacceptable – des scans de documents originaux 〈 »emoji truc de malade de ouf »〉 – comme des millions d’autres humains numérotés, j’ai eu tout loisir d’être avec je/moi/nous.

Moi + moi en tête à tête obligatoire. Oups. Gloups.

Au final nous nous sommes très vite bien entendu et avons convenu de nous occuper de cet ancien rêve/fantasme d’écriture. Et quelques milliers de pages et de clics plus tard, j’ai repris confiance, retrouvé l’inspiration que je croyais perdue  (une consigne, un contrainte et hop!, elle fuse, virevolte !).

Points forts : je sais créer des ambiances et capter l’attention. Points faibles : faire une description (lieu, physique…); choisir une voix narrative.

Afin de m’éloigner de mes colocs ‘Procrastrination’ et ‘Lecture/Films/Séries’ alors qu’un nouveau/prochain confinement se profile, en plus de mettre en ligne les résultats de quelques uns des exercices d’ateliers, je m’invente un défi, celui de « 1 description par semaine ». Le principe : un mot pris au hasard + une photo glanée sur le web = une description, durant 9 semaines.

 

Ci-dessous le planning de mon défi. La photo sera mise en ligne quelques jours avant le texte.

  1. Clé –> mise en ligne 30 ou 31 janvier
  2. Moustique –> mise en ligne 6 ou 7 fév.
  3. Corde –> mise en ligne 13 ou 14 fév
  4. Briquet –> mise en ligne 20 ou 21 fév
  5. Pardessus –> mise en ligne 27 ou 28 fév
  6. Passeport –> mise en ligne 6 ou 7 mars
  7. Bouilloire –> mise en ligne 13 ou 14 mars
  8. Courrier –> mise en ligne 20 ou 21 mars
  9. Nombril –> mise en ligne 27 ou 28 mars

 

Voilà, voilà… En plus d’autres défis… hashtag « on s’occupe comme on peut » !